Caroline ANDRIN

info


PDF

Mon travail se situe entre art et design. Il est profondément ancré dans un processus qui lie savoir-faire et réflexion conceptuelle. Je cherche comment créer de nouveaux objets à partir d’objets trouvés tels une paire de gants ou encore un tube en carton. Mon travail se développe en passant d’un projet au suivant avec l’idée qu’une forme en contient une autre. Techniquement, mon travail s’intéresse au processus de fabrication et plus particulièrement au coulage de la porcelaine et d’autres argiles.

Avec la série SKIN GAME, j’utilise des gants en cuir pour créer une collection d’objets. Le titre fait référence à la peau, notamment à celle de l’animal que l’homme aime porter, et au double sens de ‘game’ soit jeu et gibier. 

Les gants, sont utilisés directement comme moules. Ce sont des gants en cuir trouvés, récupérés ou encore achetés en deuxième main; ils ont tous été portés et utilisés. La paire de gants est découpée, puis réassemblée de manière à utiliser les différents éléments graphiques propres à chaque gant. Aux coutures déjà existantes, vont se rajouter les coutures de l’assemblage. Lors du processus de coulage, l’argile épouse la forme du gant devenu moule. Une fois les objets cuits, ils cultivent l’intrigue et jouent de l’ambiguïté du matériau et des formes. L’utilisation du cuir comme matériau de base prend tout son sens par la transformation d’un accessoire moulant en un objet monté. 


3 images
SKIN GAME, Trophées - Argile coulée dans des gants en cuir - 20 x 20 x 30 cm par pièce - 2014 - Photo : David Marlé
SKIN GAME, Rhyton - Argile coulée dans une paire de gants en cuir, terre sigillée - 21 x 13 x 18 cm - 2016 - Photo : David Marlé
SKIN GAME, Licornes - Porcelaine coulée dans une paire de gants en cuir, émail - 27 x 25 x 16 cm chacune - 2014 - Photo : David Marlé
Inscrivez-vous pour être tenu au courant de nos activités