Frederic FRENAY

Le vide n'est qu'une illu­sion. Les avan­cées en neu­roi­ma­ge­rie ont ré­vé­lé que le mode par dé­faut du cer­veau n'est pas le "néant". Au contraire, il est constam­ment en ac­ti­vi­té, ex­plo­rant les méandres de la ré­flexion sur le pas­sé, du ques­tion­ne­ment sur l'ave­nir et de l'in­tros­pec­tion. Cet état éner­gi­vore où nous trai­tons l’in­for­ma­tion au­to­bio­gra­phique nous em­mène dans notre propre la­by­rinthe men­tal, où nous diva­guons, cherchant des che­mins sans is­sue, confron­tés à des car­re­fours où se posent des choix cru­ciaux.

Si le vide n’est pas pos­sible, il n’y a pas de sor­tie pos­sible de sa pen­sée (sauf la mort ?). Alors au­tant ac­cep­ter qu’il s’agit d’un che­min ini­tia­tique dans un la­by­rinthe à en­trée unique sans sor­tie. Le centre de­vient le but fi­nal. Un es­pace à com­bler. Ce centre, que j’ap­pelle « Le noyau », est de­ve­nu la pierre an­gu­laire de mon tra­vail « L’ar­chi­tec­ture des va­leurs ».

« Le noyau » re­pré­sente ce qui reste à la fin du la­by­rinthe, une forme com­plexe com­po­sée d'oc­to­gones in­ter­con­nec­tés, sym­boles de renaissance. Il est le pas­sage entre le car­ré ma­té­riel et le cercle spi­ri­tuel, une re­pré­sen­ta­tion sim­pli­fiée de l'être hu­main, d'une cel­lule ner­veuse et d'un car­re­four. Il in­carne une va­leur fon­da­mentale en constante évo­lu­tion, cher­chant à at­teindre la com­plexi­té de la na­ture elle-même, tel un frac­tal en de­ve­nir, à la re­cherche destruc­ture dans l'abs­trac­tion du temps.

Mon tra­vail est cen­tré sur l'étude de l'être hu­main et de ses mo­ti­va­tions. Les valeurs qui nous dé­finissent, notre fa­çon de per­ce­voir le monde et la ma­nière dont nous sou­hai­tons être com­pris par les autres. C'est à tra­vers l'in­ter­ac­tion entre les ves­tiges de notre édu­ca­tion et notre réappropria­tion que se construit une ar­chi­tecture com­plexe, in­fluen­cée par de mul­tiples fac­teurs. L'intros­pec­tion est le vé­hi­cule prin­ci­pal de cette quête iden­ti­taire. Je m'ins­pire du prin­cipe al­chi­mique : "Vi­si­ta Inter­io­ra Ter­rae Rec­ti­fi­can­do In­ve­nies Oc­cul­tum La­pi­dem" – Explore l'intérieur de la terre et, en rec­ti­fiant, tu trou­ve­ras la pierre ca­chée. Ain­si, la bi­jou­te­rie de­vient mon ou­til pri­vi­lé­gié pour tra­duire le tra­vail alchimique de trans­for­ma­tion de la ma­tière.

J'ai cher­ché à créer un al­pha­bet sym­bo­lique pour trans­crire les élé­ments consti­tu­tifs de mon tra­vail. Cet al­pha­bet est en constante évo­lu­tion.


13 images
"A Reminiscence Of Hope", 2022. Shibuichi, béton, résine, acier inoxydable
"What Remains After The
Void", 2022. Shibuichi, cire d'abeille, testament brulé, caoutchouc, fil d'acier, argent oxydé, béton, résine, acier inoxydable
"Prescription", 2021. Shibuichi, Shou Sugi Ban, argent oxydé, cendre, résine, fer, acier inoxydable
"Narcissus", 2021. Shibuichi, Shou Sugi Ban, argent oxydé, béton, résine, fer en poudre
"Aggregate", 2023. Shibuichi, béton, Shou Sugi Ban, 
résine, acier inoxydable
"Growth", 2023. Béton, Shibuichi, résine, acier inoxydable
"Spontaneous Combustion", 2021. Shibuichi, Shou Sugi Ban, argent oxydé, béton, résine
"Clairvoyance", 2024. Béton, cuivre, argent, émail, cocobolo, carbure de silicium, acier inoxydable, résine
"Seeking some connection", 2024. Béton, shibuichi, aluminum, noyer, acier inoxydable, résine
"Transmission" 2021, Shibuichi, shungite, argent oxydé, cendre, résine, acier inoxydable
"Through Unfamiliar Terrain", 2022. Shibuichi, cuivre, béton, résine
"The loneliness of self-discipline", 2024. Béton, shibuichi, argent, acier, acier inoxydable, résine
"The importance of nuance", 2024. Shibuichi
Inscrivez-vous pour être tenu au courant de nos activités