Event

Vitrine des créateurs virtuelle


02.04.2020 → 22.06.2020
BeCraft propose une bouffée d'art en publiant chaque jour la création récente d'un de ses artistes membres

Instagram

#becraftartist

#vitrinevirtuelle

Être confiné chez soi, pour les artistes, c'est aussi être confinés dans leur atelier. Autant vous dire qu'avec ça, ils n'en sont pas moins motivés à nous faire découvrir leur création récente. Nevin Arig travaille l'harmonie des contrastes entre le plâtre et les pierres semi-précieuses, Alain Roggeman se fait peintre de l'infiniment petit, Philippe Brodzki se met à l'utilitaire, Elisa Gonzalez nous parle du jardin de sa grand-mère, Karen Vanmol construit sans relâche ses architectures imaginaires à travers ses bijoux de formicat... Tour à tour, ils nous dévoilent le fruit de leur occupation quotidienne dont l'esprit créatif ne ternit définitivement pas. Ils contribuent aussi à maintenir l'esprit de la Vitrine des créateurs régulièrement mise en place à la galerie BeCraft. 
 
Chaque pièce est accompagnée d'une brève explication. De quoi vous remémorer le doux souvenir des visites guidées du dimanche-thé traditionnel. Bonne visite ! 
Découvrez-en un peu plus sur eux et contactez-les via leur page personnelle en cliquant sur l'onglet "Artistes"

39 images
Librement inspirée de l’univers surréaliste de Salvador Dalí, la broche « First kiss » détourne une nouvelle fois la fameuse bouche rouge en un objet utilitaire. Son mot d’ordre : faire du corps un bijou et du bijou un corps. | Misogyne (Caroline Purgal) - First kiss - Broche. Perle de culture, argent 925, résine et acier - 7 x 8 x 3 cm - 2020
"Depuis toujours, je suis attirée par la forme sphérique. Elle représente pour moi l'éternité et l'infini par excellence. La couleur noire y ajoute de la profondeur et du mystère. Je cherche à démontrer dans mes créations l’émergence d'une forme de vie, source d'énergie qui est souvent représentée par la couleur verte luminescente." | Marta Dobrynina - Cœur secret - Broche. Laiton, vinyle, polycarbonate, acier - 5 x 5 x 3 cm - 2020
"L'oeuvre part d'un questionnement sur l'instabilité et la limite, le temps figé à travers le prisme de l'espace domestique et ce qui le compose. La cruche est pleine, l'objet usuel n'est plus. Enfermé, encerclé, l'objet mou devient tableau, n'est plus que représentation d'une nature morte immuable." | Camille Mezi - Des consolations - Satin, calicot, rembourrage. Rembourrage, couture - 100 x 140 cm
- 2019 - Camille Pons-Fourcault de Pavant
"Les pierres, lieux singuliers que l’on transporte, que l’on transforme. Inclusions prises dans les rets, elles changent de statut, elles deviennent objets de désir, de domination." | Hélène de Gottal - Métamorphose - Pierre noire de Golzinne, dentelle aux fuseaux, fil blanc glacé - 8 x 12 x 9 cm - 2019 - Photo : Philippe de Formanoir
"Depuis plusieurs années je travaille sur la série Skin Game. Le titre fait référence à la peau et au double sens de ‘game’ soit jeu et gibier. Il s'agit d'une collection de trophées réalisés par coulage de barbotine dans des gants en cuir. Pendant la période de confinement, j'ai réalisé des trophées de Pangolin, ce petit mammifère à écailles devenu tristement célèbre en tant que potentiel transmetteur du Covid-19. Animal le plus braconné au monde, il est menacé d'extinction." | Caroline Andrin - Skin Game, Pangolin. Argile coulée dans une paire de gants en cuir, terre sigillée, enfumage - 15 x 14 x 26 cm - 2020
"Ces 3 bagues (2 simples et 1 double) font partie d’un travail de recherche sur le segment de droite, la ligne croisée, superposée, interrompue." | Dominique Thomas - Segments - Bagues. Argent. Fonte, étirage, laminage de la matière. Soudure et polissage manuels - 2020
"Voici une pièce tirée de la série Combini réalisée au Japon durant ma résidence au Shigaraki Ceramic Cultural Park. Les formes proviennent d'emballages de plastique collectionnés sur place, moulés en céramique et puis assemblés pour créer ces sculptures. J'ai utilisé un grès blanc typique de la région de Shigaraki et réalisé la cuisson des pièces dans un four à bois." | Myriam A. Goulet - Untitled (Combini series) - Grès. Moulage, assemblage, cuisson au four à bois - env. 20 x 20 x 25 cm - 2019
Un projet en marge de mon travail habituel, un confinement en boîte pour marquer cette période d'isolement. | Diederick Van Hövell - Confinement en boîte - Boîte à bijoux. Toutes matières recyclées - Ø17 cm x 10 cm - Mai 2020
La Nature et le Temps sont les matières premières du travail de Thérèse Lebrun. De cette Nature, elle en tire les structures et les utilisent comme éléments pour reconstituer, par gestes répétés, quelque chose d’autre, de nouveau. | Thérèse Lebrun - Concrétion - Papier porcelaine, pivoine. Trempage, assemblage - Ø26 x 16 cm - 2018 - Photo : P Gruszow
Le manège tourne. Le paysage, lui, est une impression colorée dont on ne distingue plus les formes. | Isabelle Carpentier - À la foire - Broche et collier. Argent, pâte de verre - 5,5 x 3,5 cm et 8,5 x 3,5 cm - 2020 - Photo : ICatelier
"Le but de ma recherche n’est pas la création d’une collection ou d’un ossuaire. Loin du fétichisme, il s’agit plutôt de l’invention de nouvelles structures osseuses imaginaires, futuristes, anticipatives, sensuelles, au-delà des formes et matières liées à l'anatomie." | Coryse Kiriluk - Noces, de la série "Les Iliaques" - Terre à grès coulée, émail, cuisson 1050°, vrai os iliaque de bœuf, nylon, yeux de poupées - 25 x 43 x 48 cm - 2020
Myriam Louyest est une plasticienne fascinée par la transparence, un thème qu’elle explore à travers divers matériaux ; le verre, la résine, le papier... déclinées en volumes et installations, ses œuvres sont régulièrement invitées à dialoguer avec des lieux dont elles subliment la résonance symbolique ou formelle. | Myriam Louyest - Météorites - Verre. Fusing, taille - env. 2 x 9 x 5, 5 cm - 2018
"La nature, le jeu de la lumière sur les formes, les couleurs et la matière, mettant en dialogue l'intérieur et l'extérieur du contenant, les limites de la matière, sont le fil conducteur de mon travail, ce qui peut s'exploiter à l'infini." | Chantal Tramasure - Anhydre - Terre chamottée, divers émaux. Cuisson 1260° - 25 x 28 x 15 cm - 2019
D’abord artiste plasticienne, Caroline Purgal conçoit ses créations comme de "véritables plébiscites pour la liberté". L’usage
du silicone s’allie aux matériaux nobles de la bijouterie pour donner à voir des morceaux de corps, témoins de personnalités
et d’émotions cachées. | Caroline Purgal - Oraison. Broche. Argent 925, résine, ambre originaire de Gdansk (PL) et acier. 2020
L’artiste paraphrase l’architecte Victor Horta : "De la plante, je ne garde que la tige et je jette la feuille". Hélène Rivière a créé ce quelque chose qui pousse, qui s’étire. Un instantané de la croissance. Ce ne sont pas des fleurs, plutôt des versions de tiges dont on perçoit la poétique tension. | Hélène Rivière - De la série "Jardin d’hiver". Porcelaine. Cuisson 1280° - env. 30 x 15 x 5 cm - 2019
La série "Curiosity" aborde le bijou à travers la performance et la photographie. Ces bijoux éphémères, résultant de l'acte performatif de reproduction, incarnent la réflexion et la contemplation en réponse à notre société d'hyper consommation et de productivité. Ils transcendent l'objet commercial en allant au-delà de l'ornementation corporelle directe et proposent un voyage dans l'espace mental et émotionnel de l'observateur. | Lodie Kardouss - Curiosity #9, de la série Curiosity - Collier. Polystyrène, papier de soie, pâte durcissante, coton, bicarbonate de soude - 27 x 18 x 3,5 cm - 2017 - Photo : Yvan Guerdon
"J'ai étudié la peinture avant de m'intéresser à la céramique. C'est en tant que peintre que j'utilise toutes les matières céramiques, librement, sans m'encombrer du poids de la technologie ou de formules complexes. Ma création est avant tout spontanée et libre." | Sonja Delforce - Sculpture céramique - Grès. Cuisson four électrique 1220° - 31 x 22 x 22 cm - 2019 - Photo : Jacques Vandenberg
"C'est une composition pleine de couleurs et d'histoires. Elle représente un patchwork d'éléments que j'ai repris dans le jardin de ma grand-mère à partir de mes souvenirs ou de croquis. Elle évoque les après-midis entiers passés à jouer aux indiens et aux cow-boys ; des heures de cueillettes de groseilles, framboises, cerises, des litres de café bus en famille devant ce paysage et tant d'autres moments." | Elisa Gonzalez - Le Messager (détail) - Dentelle aux fuseaux. Fils de coton, lin, soie, fils métalliques et synthétiques - 105 x 48 cm - Printemps 2020
Illusion, ce sont des volumes, dépliés, qui se meuvent librement et se transforment en une multitude de formes. Un mélange de couleurs, de la lumière, un fil de soie pour relier l'ensemble, enfin des attaches en acier ou en argent, pour l'oreille ou le vêtement. | Lou Sautreau, Illusion. Boucle d'oreilles. Acier laqué. 2019. Photo : Louise Desnos
Jouant volontiers avec les expressions de la langue française, Romina Remmo décline une série de jeux visuels autour du « col », ici, le col de fémur. Il s'agit d'une réplique scientifique d'un os du fémur moulé en paraffine et recouvert de poudre de marbre. Cet objet s'apparente à un ex-voto contemporain dont la dentelle vient parfaire le caractère votif. | Romina Remmo - Col de fémur - Paraffine, poudre de marbre, fil. Plexiglas et socle - 29,5 x 29,5 x 70 cm - 2019
L'apocalypse selon Monique Voz, c'est un bijou sous cloche. La Jérusalem céleste, cubique et circulaire, est composée de cristal et d'or fin. Dans son écrin, le collier tournoie inlassablement par l'intermédiaire des mécanismes créés de toute pièce par l'Homme. Une fois sorti, il emporte avec lui, tout en discrétion, ses secrets cristallins. | Monique Voz - Apocalyps1 - Installation, collier. Composants électroniques, cristal, opale, verre, or fin - 2019
Au premier coup d’œil, les sculptures de Brodzki paraissent se dévoiler dans l’expression d’une beauté anachronique ; elles s’avèrent en fait plus provocatrices que passéistes. Détachées des codes et tendances esthétiques actuels, elles posent l’acte créateur comme un acte de liberté. Parés d’étranges couvre-chefs qui font dévier malicieusement le propos de l’artiste, ces personnages réalistes mais irréels ne sont pas sans évoquer, dans les profondeurs de notre imaginaire, d’improbables figures mythologiques remontées à la surface du temps. | Philippe Brodzki - Chandeliers. Céramique. Cuisson 1200° - 2020
Cette broche est fabriquée avec de vrais cheveux, jadis coupés et répertoriés par personne et à différents moments de la vie ; ici, ce sont les miens. Il y a quelque chose de glauque à toucher des cheveux surtout ceux des autres. Pourtant, les cheveux véhiculent aussi une certaine image de la sensualité. | Chloé Noyon - JOUR 12. Broche. Argent 925/1000, cheveux (les miens) - 28/03/2020
Le "Fleuve Jaune" est une broderie sur textile travaillée à partir de fils d’or et de matières organiques momifiées. Dans la mythologie chinoise, les fleuves sont représentés par des dragons. Ces derniers les habitent et leur donnent naissance. Le génie d’Horta est ici symbolisé par cette bête imaginaire, créatrice de vie dans la cosmogonie chinoise. | Dolorès Gossye - Fleuve jaune (détail) - Toile tailleur, peaux de poissons momifiées, fils de coton, fil d’or - Photo : Bart Decobecq
"Au travers de cette collection, j’interroge la jouissance de la vie et  au travers de ces fruits et légumes, le plaisir de la chair. L’abondance, la fertilité, le plaisir, le sexe... chacun peut écrire sa propre histoire en regardant ces objets. C’est aussi une image du plaisir figé, en suspension. Le fuel est le moteur et le détracteur de notre planète. À quel point notre plaisir est-il à l’origine de la détérioration de nos univers ? L’or qui recouvre ces précieuses gouttes souligne la fragilité de la beauté de l’instant." I Nelly Van Oost - Série Fuel 'cerises' - Broche. Maillechort,peinture, résine, acier - Photo : Carlos Monréal
"Comment traduire le réchauffement d’un bol au creux des mains. L’assise des doigts sur un gobelet. Le toucher d’un matériau. La transmission d’un rythme. Une courbe réconfortante. Tout en laissant place à la personnalité de la matière et aux gestes du potier." | Bol - Porcelaine - 6 x 14 cm - 2018 - Photo : Gilles Lambert
" Mes bijoux sont réalisés avec des sacs plastiques que je collecte dans les rues de Bruxelles. Ils cristallisent une fiction dans laquelle je présuppose que les océans, saturés de plastiques, rejetteront dans le futur, sur les plages du monde entier, des bijoux d'une beauté venimeuse. " | Isabelle Azaïs - Broches pochettes. Sac plastique, acier médical - 5 x 3 cm chaque - 2019
Par un protocole de marquages de plis, la surface s’organise. La recherche picturale, à l’instar d’un carton de tapisserie, est transposée dans le langage du tissage. Cela donne lieu à des surfaces textiles par définition mobiles, qui construisent, limitent, façonnent l’habitat. C’est un plan physique et symbolique, fenêtre dans l’architecture, dont la vocation est d’être traversé. | BedrossianServaes - Tissage. Laine, lin, mohair, coton - 350 x 250 cm - 2018 - Avec l'aide du TextielMuseum de Tilburg
Entre natures urbaines et architectures naturelles, les bijoux de Karen Vanmol sont de petites sculptures en Formica qu'elle récupère, façonne et agence de ses mains expertes | AKA #Iseefaces - Boucles d'oreilles. Laminé, bois, argent - 2019
La création repose sur le désir de faire dialoguer le tissage à la peinture qui vient s'insérer comme un rayonnement. Le tissage joue avec les variations techniques de surfaces planes et texturées où se lie un jeu chromatique qui s’inspire d’une cartographie. Les couleurs alors créées, interviennent comme la construction d’une matière vivante qui rentre en interaction intime avec l’œil du spectateur. | CAÈS - Satelles - tissage, coton, laine, soie, fibres mélangées, peinture acrylique - 90 x 115 cm - 2020
Pour cette série de broches, Claire Lavendhomme s'est inspirée du livre de mathématique "The Elements of Euclid" dans lequel les calculs sont symbolisés par des bâtons de couleurs | Claire Lavendhomme - Euclid color - Broche. Argent, résine, acrylique, pigments - 120 x 8 x 30 mm - 2019
Piquant ! Combien faut-il de pointes pour les collectionneurs d'humanité ? À moins que le but soit tout autre ? Pourrait-il s'agir d'ensorcellement ? En tout cas ce travail invoque bien des pensées et c'est tant mieux. | LOrka - de la série Les Sapiens - Cuivre, laine, photos, épingles - 30 x 40 cm - 2020
Recto-verso ou voir la vie sous des angles différents. Un collier à deux faces ; l'une pour le matin et l'autre pour plus tard... | Maria-Fernanda Guzman - Colliers RECTO-VERSO - Collier. Carton, revues, encre de chine vernis, fil de lin et peinture acrylique - 2020
La cruche et ses accessoires sont devenus des symboles pour dénoncer le statut de la femme au 21è siècle. Cette femme forte qui, malgré tout, reste debout. Elle est belle, généreuse, gracieuse. Elle provoque notre admiration. | Valérie Ceulemans - Cendrillon voudrait danser - Porcelaine - 2020
Travail autour de la pelote déroulée. Le fil se détend, chute, comme une cascade florale. Jaillissement printanier prévu pour l'exposition "Chambres avec vue" à la Citadelle de Namur, par le Hangar aux Affûts - Exposition annulée | Isabelle Grevisse - Chute libre - Papiers - 2020 - Photo : Baudouin Lotin
Les matériaux qu'Alain Roggeman récupère trahissent ses souvenirs d'Afrique et ses impressions urbaines. Une double inspiration qui se traduit notamment dans cette bague où le charbon de bois guide les courbes froides de l'argent. | Dark Collection - Bague. Binchotan et argent - Photo : Stijn Wils
En confinement, Christine Mawet fait du design textile Home Made ! Ici, elle transpose le motif du carrelage de sa cuisine sur un coussin jacquard. | Christine Mawet - Coussin. Textile jacquard - 2020
Ralentir, poser le regard sur un souvenir, tenir compte du silence, observer les ombres se renouveler grâce au hasard sensible du moment... Un moment, un regard d’un point à un autre, d’une ligne à une courbe, ce que je propose littéralement. | Nevin Arig - Untitled Tales 3 - Broche. Argent oxydé, quartz fumé, peinture acrylique, plâtre, poudre de corail et résine - 9 x 5,5 x 1,3 cm - 2019
"Après l'éclatement,... la reconstruction ! Beauté nouvelle issue des parties. L'ensemble des  parties ne sont elles pas plus que  leur somme ? Les cicatrices deviennent la grandeur de l'Homme." | Fabienne Withofs - Daily life bursting - Porcelaine - 14 x 22 cm - 2019
Inscrivez-vous pour être tenu au courant de nos activités