Maxime VAN ROY

Contrefaire des phénomènes physiques afin de révéler ce que l’on peut percevoir de « surnaturel » 
dans des phénomènes que l’on qualifierait de « naturels ». 
Certains de ces événements nous semblent anodins au premier abord alors qu’ils résultent tous de 
mécanismes complexes, mes installations tentent alors de détourner ces mécanismes par le biais de 
procédés électroniques en cherchant à faire ressortir ce qu’ils détiennent de magique. 
Laisser apparent les artifices que je mets en œuvre me permet d’évoquer la tendance que peut avoir 
l’Homme à dénaturer ce qui l’entoure lors de chacune de ces interactions avec la nature. 
Reproduire artificiellement ces phénomènes physiques, qui a l’origine sont totalement indépendants 
d’une quelconque intervention humaine, permet alors d’établir un constat concernant l’incidence que 
peut avoir l’Homme sur la nature en dénonçant par la même occasion la place qu’occupe d’ores 
et déjà la technologie dans notre rapport au monde.

3 images
Sibilation - Pierre bleue polie, moteur, tube annelé - installation : 150 cm x 100 cm
Nuée - Fil nylon, vynil, méthacrylate de butyle, eau, colorant
Transplantés - Écorces de marronniers, méthacrylate de butyle + acrylate - Dimensions variables - 2020
Inscrivez-vous pour être tenu au courant de nos activités