Paloma LHEUREUX

Mon travail s’organise autour de la notion de dualité. Ici se confronte et se questionne savoir-faire artisanal et recherche artistique.

Traduisant cette dualité de façon palpable et visible, des formes droites et statiques s’allient à des formes organiques ou dynamiques. Dans un souci de portabilité, se côtoient légèreté et massivité.

Mon processus de création s’organise autour du procédé de fabrication. Le plus souvent, c’est au rythme de machines à mécanique manuelle que se dévoilent les formes qui composent mes bijoux, auxquelles je tâche d’apporter le moins d’altérations possibles. De façon concrète, cela se traduit, par exemple, à ma façon d’employer le banc à étirer que l’on utilise pour réduire le diamètre d’un fil. En jouant avec l’état d’écrouissage du métal, j’accentue ou atténue les courbes obtenues par la traction de ce dernier.

Toujours dans une volonté de maîtrise du geste, indispensable à l’artisan, ma pratique s’est également construite à partir de coulées du métal en fusion dans diverses matières (eau, paille, aliments secs). En découle une multitude de formes allant d’organiques à saillantes que je me plais à assembler ou à combiner.

De ces formes, émanent également des thématiques qui me sont chères. Le monde marin afin de symboliser l’inconnu : un monde immergé qui s’oppose à celui du visible. En reprenant la théorie des formes de Platon, j’oppose le monde des idées au monde tangible.


4 images
Algae Manubrium. Parure, boucle d’oreille et collier.
Collier : argent 925 en fusion coulé sur des légumineuses (haricots). Pierres de sable serties dans les cavités. 17 x 12,5 cm / Boucles d’oreilles : argent 925. Fils carrés massifs tirés et courbés au banc à étirer et filière. Sciés et limés en
biais, émerisés puis soudés aux anneaux. 7 cm
n°1. Boucle d’oreille. Argent 925, quartz fumé. Serti clos. 7 cm
n°2. Boucles d’oreilles dépareillées. Argent 925. Coulée d’argent en fusion paille + pâtes. Fonte injectée. 6 x 1 cm + 4 x 1 cm
n°3. Boucle d’oreille. Argent 925, obsidienne. Courbe des deux fils avec un laminoir manuel, forme losange
préservée car pas de passage par la filière. Courbe du fil le plus long accentué à la main à l’aide de manrins. 7 cm
Inscrivez-vous pour être tenu au courant de nos activités