Pauline BONNET

 

Lauréate de Tremplin 2020

Jeune céramiste-plasticienne, designer textile de formation, j’articule ma pratique autour des questions de la couleur, du motif et de la matière, et j’imagine ainsi des ensembles d’objets sophistiqués qui interrogent le statut de l’art décoratif. Je m’emploie à explorer la relation corrélative qui existe entre intérieur et intériorité, et j’imagine un dialogue en miroir entre le chez soi et le en soi. M’attachant à renouveler les formes et les savoir-faire propres aux arts du feu, je fabrique des pièces évocatrices, à la fois objets et sujets, qui habitent autant qu’elles abritent ; mes objets domestiques figurent un ailleurs, performent un intérieur fictif, dont le regardeur est invité à s’emparer en y projetant ses propres phantasmes.

Ma pratique vise à produire des objets incarnés, dont la vivacité esthétique serait suffisamment saillante pour les faire exister autrement. Mes objets sont vibrants, comme pré-activés par la charge plastique -chromatique, haptique, formelle, ...- qu’ils reçoivent lors de leur façon, et sont dotés d’une puissance suggestive. Parce que je donne à mes sculptures des formes domestiques, empruntées à un répertoire archétypal et propre à un imaginaire collectif, elles sont évocatrices et servent ainsi de réceptacle aux souvenirs et désirs de l’autre.

L’ensemble de céramiques sculpturales « toxiques » POTS-POURRIS est mis en forme d’après une projection mentale advenue lors d’une séance d’hypnothérapie au cours de laquelle je me suis vue demandée de visualiser un grand vase à l’intérieur duquel déverser mon trop plein d’angoisse.

Je fais ici le choix délibéré d’utiliser une couverte toxique au plomb, qui devient ici un médium à part entière, sensible et signifiant, dont la toxicité vient à la fois traduire et envelopper mon intériorité. 

Fabriquer de la céramique empoisonnée me permet alors d’engager un discours critique à propos de la pratique céramique et des dangers qui lui sont inhérents, et cette oeuvre pensée comme support de médiation vise également à démystifier et à rendre moins hermétique -et donc dangereuse- l’appréhension du matériau céramique, vers une pratique plus éveillée.


17 images
POTS-POURRIS, ensemble de céramiques sculpturales « toxiques » - Grès et émail plombifère incuit - installation, dimensions variables - 2020, Bruxelles - Photo : © clt / @ccclt_
POTS-POURRIS, ensemble de céramiques sculpturales « toxiques » - Grès et émail plombifère incuit - installation, dimensions variables - 2020, Bruxelles - Photo : © clt / @ccclt_
POTS-POURRIS, ensemble de céramiques sculpturales « toxiques » - Grès et émail plombifère incuit - installation, dimensions variables - 2020, Bruxelles - Photo : © clt / @ccclt_
POTS-POURRIS, ensemble de céramiques sculpturales « toxiques » - Grès et émail plombifère incuit - installation, dimensions variables - 2020, Bruxelles - Photo : © clt / @ccclt_
POTS-POURRIS, ensemble de céramiques sculpturales « toxiques » - Grès et émail plombifère incuit - installation, dimensions variables - 2020, Bruxelles - Photo : © clt / @ccclt_
POTS-POURRIS, ensemble de céramiques sculpturales « toxiques » - Grès et émail plombifère incuit - dimensions variables - 2020, Bruxelles - Photo : © Pauline Bonnet / @paulinebonnt
POTS-POURRIS, ensemble de céramiques sculpturales « toxiques » - Grès et émail plombifère incuit - de gauche à droite : pièce n°4. 21 x 17,5 x 33,5 cm, pièce n°5. 20 x 17 x 29 cm - 2020, Bruxelles - Photo : © Pauline Bonnet / @paulinebonnt
POT-POURRI, céramique sculpturale « toxique » - Grès et émail plombifère incuit - pièce n°3. 19 x 19 x 33,5 cm - 2020, Bruxelles - Photo : © Pauline Bonnet / @paulinebonnt
 PHILTRE OU POISON?, collection de fioles et flacons en verre soufflé - de gauche à droite : pièce n° 015. 6,5 x 6,5 x 10,5 cm, pièce n°017. 7,5 x 7,5 x 10,5 cm, pièce n°016. 7,5 x 7,5 x 8 cm - 2019, Jérusalem - Photo : A. Grenez
PHILTRE OU POISON?, collection de fioles et flacons en verre soufflé - pièce n° 035. 8 x 4 X 12 cm - 2019, Jérusalem - Photo : A. Grenez
PHILTRE OU POISON?, collection de fioles et flacons en verre soufflé - pièce n° 027. 8 x 5 X 12,5 cm - 2019, Jérusalem - Photo : A. Grenez
 PHILTRE OU POISON? (détail), collection de fioles et flacons en verre soufflé - pièce n° 030. 16 x 9,5 x 7,5 cm - 2019, Jérusalem - Photo : A. Grenez
PHILTRE OU POISON?, collection de fioles et flacons en verre soufflé - de gauche à droite : pièce n° 028. 12 x 8,5 x 9,5 cm, pièce n°029. 11,5 x 6,5 x 6,5 cm - 2019, Jérusalem - Photo : A. Grenez
PHILTRE OU POISON? (détail) , collection de fioles et flacons en verre soufflé - pièce n° 028. 12 x 8,5 x 9,5 cm - 2019, Jérusalem - Photo : A. Grenez
TAPIS, installation - Grès et porcelaine modifiée - dimensions variables - 2020, Bruxelles - Photo : © clt / @ccclt_
TAPIS, installation - Grès et porcelaine modifiée - dimensions variables - 2020, Bruxelles - Photo : © clt / @ccclt
TAPIS, recherches en cours - Grès et porcelaine modifiée - dimensions variables - 2020, Bruxelles
Inscrivez-vous pour être tenu au courant de nos activités